Massothérapie, Kinésithérapie, Orthothérapie, Thérapie-Sportive, réadaptation, Naturopathie.

Contester la coiffe des rotateurs

Rencontrez la coiffe des rotateurs : le groupe musculaire scapulohuméral. Roi et maitre de l’articulation glénohumérale, il doit son appellation à son mouvement principal, la rotation. Cependant, son hégémonie de l’épaule est constamment contestée par ses nombreux et dominants voisins qui soumettent la tête humérale à l’anarchie de leurs impulsions. L’opposition d’un désir de stabilité aux mouvements exaspérants d’une articulation fragilisée par son immense mobilité revient à bâtir une fondation en terrain marécageux : pas la meilleure des idées. La coiffe va donc constamment en guerre contre les forces qui ébranlent la paix dans son petit patelin. Et qui dit nombreux efforts dit nombreuses opportunités à devenir problématique.

Afin de mieux comprendre nos joueurs, il convient de les examiner individuellement.

Supraépineux (sus-épineux)

Le populaire du groupe puisque, statistiquement, il est le plus prompt aux déchirures et tendinopathies. Originaire de la fosse sus-épineuse, passant entre l’acromion et l’apophyse coracoïde pour s’insérer au trochiter. Sa force principale se combine au deltoïde afin d’exécuter l’abduction. Si notre membre de la coiffe devient fautif, le deltoïde deviendra l’unique abducteur digne de ce nom. Une belle prédisposition à la compensation qui propagera les problèmes de la coiffe au deltoïde.

Infraépineux (sous-épineux) et petit rond

Partant respectivement de la fosse sous-épineuse et du bord externe pour finalement s’unir au trochiter, ces deux muscles sont les seuls qui exécutent la rotation externe aidés du deltoïde postérieur. Les deux se partagent la tâche : l’infraépineux effectue la majorité du travail en position neutre alors que le petit rond s’active davantage avec le bras à 90 degrés et plus d’abduction. Comparons l’étendue et la force de leurs antagonistes : le grand pectoral, le grand dorsal, le grand rond, le deltoïde antérieur et le subscapulaire. Le rapport de force n’est pas en leur faveur, vous serez d’accord.

Subscapulaire (sous-scapulaire)

Le rebelle du groupe situé à l’interne, sur la fosse sous-scapulaire plutôt que l’externe et s’insérant au trochin en opposition au trochiter comme les trois autres, il est l’excentrique qui effectue une rotation interne; le traitre qui se joint aux autres rotateurs internes pour saboter ses confrères.

Couronner la coiffe des rotateurs

Stabilité de l’épaule

Malgré tous ces mouvements disparates, les quatre membres de la coiffe de l’épaule unissent leurs efforts pour assurer la stabilité glénohumérale en agissant comme « ligaments actifs ». Toute force appliquée sur l’articulation n’activera pas isolément l’un d’entre eux, mais entrainera invariablement un effort synergique du groupe dans l’objectif d’éviter une dislocation en générant une compression et une centralisation de la tête humérale.

  • Le supraépineux préserve la stabilité du plan coronal en plaquant la tête humérale dans la cavité glénoïde et en empêchant, par exemple, l’élévation de la tête sous l’effet abducteur du deltoïde ou contrecarre son abaissement lors d’une levée de charge. L’effort est d’ailleurs aidé naturellement par le crochet du tendon du long biceps.
  • L’infraépineux et le petit rond inhiberont les glissements antérieurs, et le subscapulaire, les postérieures. Le souque à la corde entre l’infraépineux et le subscapulaire garantit une centralisation de l’articulation au plan transversal tout en contribuant à la compression.

Puisque nos quatre protagonistes agissent à l’unisson, l’atteinte problématique de l’un d’eux amène forcément une instabilité dans une articulation déjà intrinsèquement instable. L’affectation devient rapidement contagieuse alors qu’une compensation s’installe, et l’épaule requiert immanquablement une rééducation complète.

De plus, l’individualité de chacun des muscles de la coiffe n’est qu’une apparence puisque ses tendons, les ligaments et la capsule s’intègrent pour former une couronne qui encercle, englobe et « coiffe » la tête humérale.

  • Les tendons de l’infraépineux et du petit rond se fondent ensemble peu avant de s’insérer au trochiter où celui du supraépineux les rejoint. Certains ouvrages vont inclure le tendon de ce dernier à cette fusion.
  • Le subscapulaire, isolé seul au trochin, associe son tendon à celui du supraépineux dans l’intervalle des rotateurs pour se combiner à la capsule articulaire et aux ligaments huméral transverse, coracohuméral et glénohuméral supérieur pour former une voute stabilisatrice et une poulie pour le tendon du long biceps.

Ligaments à la rescousse!

Heureusement, la coiffe n’est pas le seul acteur stabilisateur de l’articulation glénohumérale. Les ligaments effectueront leur devoir ancestral sacré d’un complexe ligamentaire.

  • Le coracoacromial freinera l’élévation.
  • Le coracohuméral utilisera sa position élevée pendant que les bandes antérieures et postérieures du glénohuméral inférieur agiront comme hamac pour limiter l’abaissement de la tête. Cependant, la souplesse exprimée par le glénohuméral inférieur pour permettre l’abduction prédispose malheureusement la dislocation inférieure et empoisonne la vie du supraépineux.
  • Les glénohuméraux supérieurs et moyens contrecarreront le glissement antérieur.

La position en antérieur des ligaments amortiront aussi surtout l’abduction et la rotation externe. Cependant, seule la bande postérieure du ligament glénohuméral inférieur ralentira la rotation interne, et il ne s’agit pas de sa spécialité. Résister la force rotationnelle des multiples rotateurs internes sera donc majoritairement confié à la coiffe.

En outre, de nombreux propriocepteurs tapissent l’intérieur de la capsule articulaire, concentrés davantage en antérieur et en inférieur. Le contact de la tête huméral avec ceux-ci entraine une activation de la coiffe afin de mitiger le stress exercé sur les ligaments. Comme quoi peu importe la situation, la coiffe des rotateurs sera impliquée à contenir la tête humérale.

En conclusion, l’épaule bénéficie d’une amplitude incroyable endurant une utilisation prodigieuse. Avec un complexe ligamentaire limité, une cavité glénoïde superficiellement concave et de nombreux puissants muscles voisins influençant grandement autant l’omoplate que la tête humérale, la coiffe déploie un effort de stabilisation dans un terrain hautement miné où le fruit de ses labeurs est constamment mis en péril. Elle mérite sa couronne.

Bons soins!

 

Philippe-Olivier Jasmin

Forrest Gump chez le massothérapeute

Forrest Gump

 

« Pour ceux qui profitent de l’été pour commencer la course à pied ou augmenter leur entrainement : voici 4 raisons de faire de la massothérapie votre alliée! »

Croix Bleu

logo_croix-bleu

La clinique d’Orthotérapie est maintenant approuvé par la compagnie d’assurance la Croix Bleu. Si vous êtes assuré avec la Croix Bleu, il est possible de ne payer seulement que votre partie et la croix bleu se charge du reste.

Cure de désintoxication

170x170_Detoxifit-final

DetoxiFit

Comment le programme Detoxi-Fit m’aidera-t-il ?

Voici les résultats observés par les gens à la fin d’un bon programme de détoxication – DETOXI-FIT:

  • Niveau accru d’énergie
  • Sommeil de meilleure qualité
  • Réduction des changements d’humeur
  • Réflexion plus claire
  • Moins de problèmes d’infections
  • Périodes d’infection plus courtes
  • Réduction des ballonnements abdominaux
  • Mouvements intestinaux réguliers
  • Peau plus saine
  • Symptômes allergiques plus faibles

Detoxi-Fit redonne de la vitalité et facilite une bonne remise en forme !

 

 

 

Massage sportif

MASSAGE SPORTIF


Que vous soyez un joueur de hockey professionnel ou un sportif débutant, le massage sportif peut, par ses techniques, vous aider avant et après un effort physique.

Le massage sportif est une approche qui a comme base les techniques du massage suédois ainsi que celles de la kinésithérapie. Les objectifs de ce type de massage sont de bien préparer l’athlète à l’effort (autant sur le plan physique que psychologique), de favoriser une récupération plus rapide, de réduire les risques de lésions et de soigner les blessures et leurs séquelles.

Votre thérapeute sportif veille à bien définir: le bilan de santé, les besoins de son client ou des membres de l’équipe sportive dont il est responsable. Il note les blessures, lésions actuelles, passées ou récidivantes, et définit les raisons possibles de limitation d’un ou de plusieurs mouvements. Grâce à ses notions et à son expertise, il sera en mesure de vous donner les outils et conseils appropriés afin de vous préparer ou vous rétablir d’une façon sécuritaire.

Massage Suédois

MASSAGE SUÉDOIS

Le massage suédois allie fermeté et douceur, selon les besoins. Il s’exécute autant sur les attaches musculaires, que sur les tendons et les muscles. Il a pour but de procurer une grande détente musculaire et de favoriser ainsi l’augmentation de l’amplitude de mouvement.

Le massage suédois dit aussi « massage classique » est employé à des fins thérapeutiques en Allemagne par les « masseurs, maître de bains médicaux ». Cette méthode est acquise au cours de 2 1/2 années d’études médicales, l’étude du massage prenant à elle seule plus de 300 heures. Il provoque une circulation sanguine accrue dans le tissu musculaire, détend les tensions musculaires, permet de retrouver l’élasticité musculaire et tendineuse et produit de ce fait des bienfaits évidents.

Cette technique utilise l’effleurage, le pétrissage, la friction, ainsi que des percussions à des endroits ciblés. Ce massage est le plus répandu à travers les salons de massage internationaux et est surtout reconnu pour ses effets anti-stress.

RENDEZ-VOUS: 819-856-9131

Diminuer les douleurs au dos

DIMINUER LES DOULEURS AU DOS

En 2009, une revue systématique a évalué l’effet du massage dans le traitement des douleurs lombaires3. Treize études cliniques aléatoires (1 596 sujets) publiées entre 2000 et 2007, utilisant différentes techniques de massage, ont été retenues. Les auteurs concluent que le massage peut-être bénéfique chez des patients souffrant de douleurs lombaires aiguës (de 4 à 12 semaines) et chroniques (plus de 12 semaines). De plus, le massage serait plus efficace en combinaison avec des programmes d’exercices ou de rééducation musculaire.

RENDEZ-VOUS: 819-856-9131

Problèmes de bas de dos?

Problèmes de bas de dos?

Plusieurs personnes ont souvent des problèmes au bas du dos. Souvent la cause majeure à ce problème vient du devant, c’est à dire un ventre soit trop gros et/ou un ventre pas assez développé au niveau des abdominaux. Dans le but de redonner la courbe originale à la colonne vertébrale, un plan d’amaigrissement pour perte de poids et des exercices afin de raffermir les abdos sont souvent les 2 solutions qui vont aider en grande parti à éliminer le problème de mal au bas du dos.

Votre orthothérapeute avec ces techniques pourra vous aider à soulager la douleur.

RENDEZ-VOUS: 819-856-9131

Stress?

VOUS ÊTES STRESSÉ, VOUS AVEZ DES TENSIONS AUX NIVEAUX DU COU, DES ÉPAULES…?

La relaxation musculaire est un des moyens efficace pour maîtriser le stress et l’anxiété. Le tonus musculaire étant directement sous le contrôle cérébral, il existe une interdépendance entre le degré de tension musculaire et le degré de tension psychologique. La tension musculaire est un bon indicateur de la tension nerveuse, l’état de stress s’accompagne fréquemment de contractures de la nuque, des épaules, de la face, etc.

Le massage est l’une des méthodes les plus efficaces afin d’amener une relaxation complète et rapide.

POUR RENDEZ-VOUS: 819-856-9131

Les crampes nocturne

ÉVITEZ LES CRAMPES NOCTURNES

Le corps humain et un organisme naturel qui est régis également par les lois naturelles. Lorsque une masse d’air chaud rencontre une masse d’air froid, cela peut provoquer (1) Un orage (2) Une tempête (3) Une tornade, ect… Lorsque vous dormez recouvert d’un confortable duvet, la chaleur de votre corps est constante et se maintient. Si vos pieds ou vos mollets pendant ce temps sont soumis à une température plus fraiche ou à un courant d’air, vos muscles vont être pris dans une « tornade »… C’est la crampe ! Le réveil brutal ! Pour éviter les crampes nocturnes ne vous contentez pas de prendre du magnésium mais couvrez vous simplement les pieds et les mollets.